mardi 3 novembre 2015

Satellite of love

Il est des chansons, des airs qui nous trottent dans la tête, des airs qui nous viennent d'on ne sait où, du tréfonds d'un inconscient, ou d'un passé à jamais dissous dans des recoins nocturnes de la mémoire, ou dans les plis de la peau, ou dans les rides du visage, un passé que les nostalgiques d'un ailleurs toujours perdu, toujours absent, ne cessent de vouloir faire revivre, sans raison particulière.
Il est des chansons, des mélodies qui nous sont fidèles comme une hantise, et parfois, à minuit dans le jardin, on essaie de s'en défaire histoire de trouver un sommeil sans voix...


Celle-ci, elle est arrivée par un heureux hasard, en ce matin pluvieux.

2 commentaires:

  1. Une bien jolie chanson... Ce serait dommage de vouloir s'en défaire, même si je connais bien ce sentiment et ces associations musicales aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu aimes cette chanson, merci d'être passée :-)

      Supprimer