dimanche 14 février 2016

Dis moi combien


 Dis moi, nuages, tu me parais bien aigris ?


 Aurais-tu fait un bad trip ? Relax.


 Dis moi, combien de rêveurs as-tu happés dans tes songes ?


 Nuages assassins, divins meurtriers


Ah ! mourir là où tout n'est que lenteur, douceur, et nostalgie...



Celle des années 80, tiens :






2 commentaires:

  1. Lenteur, douceur et nostalgie... J'aime cette variation du célèbre triptyque. Tes "Nuages assassins, divins meurtriers" me rappellent quant à eux un "Pretty killer" musical.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas du tout "Pretty killer' ! Voilà une charmante découverte :-) Merci Mina

      Supprimer