lundi 21 mars 2016

Rien en soi

"Aller en soi-même et ne rencontrer pendant des heures personne, c'est à cela qu'il faut parvenir."
Rainer Maria Rilke




 (bref : un conte de soi)


Son jardin intérieur n'est rien d'autre qu'un jardin de minuit
un jardin aux orties
un tombeau intérieur
un chez soi où tout fane
où Tout ne cesse de mourir
(inconvénient du naître et du vivre)
(ce qui n'est pas une nouveauté)




 
A trop vouloir flirter avec la lumière du soleil,
dans un monde en infinitude,
elle a pris des bleus de soleil
tout en refoulant l'ombre intérieure
l'ombre omniprésente
légèrement, à peine, tout juste oppressante,
et qui écrivait d'une voix sourde
comme une punition d'écolier,
cent fois à la suite, sur le tableau noir d'un ciel inétoilé :

La vie n'est qu'une étrange journée.
La vie n'est qu'une étrange journée.
La vie n'est qu'une étrange journée.
La vie ...



7 commentaires:

  1. Génial!

    Pourquoi parlez-vous d'un retrait de la vie virtuelle dans votre précédent post? Je m'inquiète un peu car j'aime vous lire.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous pour vos fidèles lectures !
    Il faudrait que je mette de côté toute écriture ré-créative... A moins que ne surgissent quelques besoins irrépressibles de poster quelques bêtises poétiques :-)

    RépondreSupprimer
  3. Message reçu.

    J'espère bien que cela arrivera de temps à autres :-) Les études nous font faire de ces choses parfois...

    Courage

    RépondreSupprimer
  4. La poésie est plus sérieuse que tous les travaux de mémoire du monde !
    Courage

    RépondreSupprimer
  5. "La vie n'est qu'une étrange journée". Je ne peux m'empêcher de voir dans cette belle phrase une source de joie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme il vous plaira cher Stéphane

      Supprimer