vendredi 10 juin 2016

jeudi 9 juin 2016

Improvisation

Le soir, en flânant,
Je contemple le monde, l'instant d'un vol d'oiseau.
Ces monts, grands ou petits, les nuages les mesurent,
Ces arbres, souples ou droits, le vent les a jaugés.
Mille automne ont passé, l'eau garde son visage.
Mille générations ont contemplé la lune, pareille à elle-même.
On connait toute chose,
Seul le cœur humain reste insondable.

Nguyen Trai (15è siècle)


vendredi 3 juin 2016

J'y suis, en partance

Un retour vers toi maman
vers toi mamie Nam
vers toi mamie D.
ma parole à ta place
pour dire le chagrin de l'exil
le traumatisme de la guerre
la douleur silencieuse

mercredi 1 juin 2016

Le coeur dans la bosse

"Et il n'est pas rare
que l'on me trouve bizarre
ce n'est pas par hasard
car je file le cafard..."