mardi 11 juillet 2017

Couper à travers champs




Un jour ou une nuit
ou un matin ou une après-midi
quand sais-je
je couperais à travers champs
les tournesols s'inclineront
sur mon chemin en direction
du grand astre solaire
Je deviendrais alors la fable
que je raconte aux enfants curieux
de savoir ce qu'il y a
après la vie, après la mort

Un jour ou une nuit
ou un matin ou une après-midi
peut-être

4 commentaires:

  1. remi.begouen@free.fr12 juillet 2017 à 13:34

    "Bla bla, parler à côté, parler au gré" sont les libellés que tu mets à ton joli petit texte... soit! Je l'appelle tout simplement "poème"...
    qui me rappelle d'ailleurs le poème de Henri Michaux "Clown"qui commence par :
    Un jour, bientôt peut-être, je partirai... loin de... (etc)

    J'aime beaucoup le passage "Je deviendrais alors la fable (...) après la mort".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Rémi, des mots, ce ne sont que des mots inspirés par une image ... Mais merci :-)

      Supprimer
  2. la nuit l'étoile du berger sera meilleure conseillère que l'astre solaire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, l'étoile du berger est un grand astre solaire ;-)

      Supprimer