samedi 16 septembre 2017

Pendant ce temps



en prenant les jambes à son cou
en mettant la corde à son cou
en évitant le regard
en fermant les yeux
en ayant l'air à l'ouest ou à l'est ou pressé
en consommant quelques drogues douces ou dures
livrées avec ordonnance ou chez l'épicier du coin
en se noyant dans un verre
en usant de quelques paroles de courtoisie ou l'inverse
en se murant dans le silence
en s'envoyant en l'air
en sautant d'un pont
en se cachant dans un jardin secret
en fermant la porte extérieure ou intérieure
en se goinfrant de n'importe quoi
en voiture, en train, en avion,
en développant une névrose, une psychose, ou les deux ou plus
en hallucinant grave
en délirant sérieux
en insomniant ou en s'endormant
dans les bras de minuit ou les bras de Morphée
en lisant, en écrivant
en musique
en usant de stratagèmes
ou sans le faire exprès
en disparaissant

On peut fuir de multiples façons
la liste n'est pas exhaustive


2 commentaires:

  1. Il y a, en effet, mille manières de vivre sa vie...
    bien amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela fait plaisir de vous lire, cher Démocrite.
      Amitiés

      Supprimer