dimanche 17 septembre 2017

Tendance intérieure

C'est vrai, je suis d'une humeur maussade en ce début d'automne. C'est que la date de mon anniversaire approche et je prends un coup de vieux. C'est douloureux. Plus je vieillis et plus je suis nostalgique. C'en est ainsi. Et la musique que j'aime écouter exacerbe ce sentiment. Mais c'est une douce compagnie. Le passé est toujours des plus présent. 
Avec les années, on finit par comprendre : les bleus au cœur sont des piqûres d'humilité.






On m'a souvent causé des bleus
Des indigos et des azurs
Et des outremers hors les murs
J'ai souvent rêvé de ces bleus

Il est partout le bleu des cieux
Reflet des eaux ou dans les mots
Habit de fleurs ou sur les peaux
Il est parfois le bleu des yeux

Le roi des couleurs, c'est le bleu
Le bleu des rêves, des amours
Le bleu des nuits, le bleu des jours
Le sang d'encre des amoureux

On m'a souvent causé des bleus
Des hématomes, des coquards
Des bleus au cœur, des bleus hagards
Ce n'est pas toujours beau le bleu

(vieux truc écrit en 2011 ou 2012)
 

3 commentaires: