mardi 24 octobre 2017

Besame mucho


Un jour d'octobre 2014, j'accompagnais Jean qui rendait visite à Suzanne. On venait de lui faire une biopsie. Sur la route en direction de l'hôpital, Jean écoutait sa playlist de chansons compilées sur une clé usb. Parmi ses chansons, je me souviens de Hey Joe de Jimi Hendrix et quelques titres des Beatles. Alors que la guerre éclatait entre le Vietnam du Nord et du Sud, et tandis que le Nord se fermait aux influences occidentales, la jeunesse saïgonnaise découvrait les pattes d'eph, les chemises à fleurs, entre autres musiques de baba cool, entre autres rock de mouvance contestataire. C'est parce que Jean aimait particulièrement Suzanne de Leonard Cohen qu'il avait proposé à sa femme d'opter pour ce prénom lorsqu'ils avaient tous deux demandé la naturalisation française en 1977, alors qu'ils fuyaient la misère du Vietnam et la tyrannie du régime communiste nouvellement au pouvoir. Mais, des chansons qu'il affectionne particulièrement, et qui figurait à plusieurs reprises sur sa playlist, il y avait Besame mucho, dans plusieurs versions : celle de Dalida, celle d'Elvis, etc. Il me semble par ailleurs que c'est une des chansons les plus interprétées au monde. C'est aussi un titre qui a bercé mon enfance. Jean la chantait et la jouait régulièrement à la guitare.


3 commentaires:

  1. Je me souviens de besame mucho pendant la guerre d'Algérie. Peut-être dans une version de Dario Moreno.

    RépondreSupprimer
  2. Jean avait bon goût et Suzanne est plus facile à porter que famous blue raincoat.

    mucho bien

    RépondreSupprimer