samedi 23 décembre 2017

Dérêver

Un 3 décembre 2014

De là où je suis allongée, je me dérêve et je me crève.
Alors j'essaye de me remémorer. Meurent mes morts et mes souvenirs.
Ils sont trop là, trop présents, trop lourds sur les paupières. Ils pèsent, ils épuisent.
Faut-il fermer les yeux pour autant ? Des yeux qui crèvent d'être encore ouverts, qui dérêvent à force de rester ouverts.

Dedans, dehors, la lune blafarde la pénombre. Elle lance son invitation blême. Elle attire à sa froide lueur.

Décembre s'éloigne...
Dériver ou dérêver ?
Lequel des deux ?
Des rêves à la dérive
Des rives sans rêve
Dériver des rêves
Dérêver des rives
Rivées à des rêves

Il est peut-être temps d'entrer en hivernation.

Champs dépressifs en vue.


Un 25 décembre 2016

C'était la dernière fois, je ne l'oublierai plus.
La dernière fois que je t'ai vu, mort-vivant, tu étais déjà sur la pente vertigineusement descendante. La fête, noël, était faussement joyeuse. Tu n'étais déjà plus là. Tu faisais semblant d'être là, d'être celui que tu jouais depuis de longues années, celui que tu ne te connaissais pas vraiment. Celui que tu avais oublié, celui qui n'a sans doute jamais existé.
Jouer tue, tôt ou tard. Je le sais très bien. Et la comédie devenait de plus en plus tragique. Tu mourais de solitude, d'affreuse solitude. Et d'un chagrin d'enfer. On n'était pas vraiment là, à tes côtés, pour te soutenir, quoiqu'on disait. On se fuyait ensemble.
Et c'est trop tard maintenant. Et c'est tant pis.

4 commentaires:

  1. I don't know what to say... Powerful sadness.

    RépondreSupprimer
  2. https://www.youtube.com/watch?v=nH9RyySpkU8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci K.role pour ce bel instant musical.
      Bonnes fêtes de fin d'année

      Supprimer
    2. De rien Elly. Passe de bonnes fêtes également. (autant que possible).

      Supprimer