samedi 30 décembre 2017

Le Bal des Fantômes



14 commentaires:

  1. Un bruit de fond parfait, pour les fêtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Oh oui. Ce sera un beau réveillon avec mon petit démon joli."

      Supprimer
    2. Les guillemets, ça veut dire que je cite une personne bien sûr...
      Je file, je file me griser au bal des fantômes !

      Supprimer
    3. Des fantômes presque fictifs, hélas.

      Supprimer
    4. Presque fictifs, mais bien réels.

      Supprimer
  2. En robe de faille rouge ou en robe de faille noire ?

    RépondreSupprimer
  3. Je vous ai vue, très chère, dans cette heure indicible, sur la grande terrasse du Nord-Est inversé : caché dans un buisson, votre petit démon joli, vous regardait fumer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuez, cher obscur petit démon, de hanter les nuits fumeuses d'Elly. (mais le narrateur précise : petite leçon de grammaire française : on ne met jamais de virgule entre le sujet et le verbe)

      Supprimer
  4. La Grammaire nationale c'est le livre du devoir du poète de sept ans : Lui n'aurait jamais fait cette faute presque impardonnable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sachez, petit démon, que les erreurs linguistiques ne sont jamais des fautes presque impardonnables.
      Les fautes, d'ailleurs, existent-elles vraiment ?

      Supprimer
  5. Comment faites-vous, adorable Elly, pour dire exactement ce qu'il faut dire : à l'endroit où il faut, dans le moment où il faut ?
    Ce n'est pas une question.

    RépondreSupprimer
  6. Le narrateur baudelairien2 janvier 2018 à 07:01

    Elle n'est là que pour susciter un désir
    comme un rêve de pierre
    Un amour éternel et muet ainsi que la matière.
    ..........................................................
    Elly, je voudrais faire dire cette phrase par un commentateur anonyme que je nommerai : Le narrateur.

    La phrase c'est toi qui l'a écrite. La voici :

    Leur rencontre n'est là que pour susciter un désir, comme un rêve de pierre.
    Un amour éternel et muet ainsi que la matière.

    J'aime cette phrase : je trouve qu'elle dit quelque chose pour notre histoire.

    Bien sûr tu peux dire non, modifier, ou me demander des précisions.

    Alf-petit-démon
    ..........................................................
    "comme un rêve de pierre" et "un amour éternel et muet ainsi que la matière" sont les mots de La beauté de Baudelaire, petit-Alf.
    Je n'ai écrit que : Leur rencontre n'est là que pour susciter un désir.

    Fais, si ça peut te faire plaisir.
    ......................................
    C'est Baudelaire qui a plagié Elly
    ......................
    J'adore : je me suis fait avoir en beauté !
    Mais quand même avoue que j'ai l'oreille
    .....................
    oui tu as l'oreille, Alf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher narrateur baudelairien, votre visite inopinée, quelle jolie surprise !

      Supprimer