dimanche 17 février 2019

mardi 12 février 2019

Ma forêt nuit



impassible
sous les gouttes
ne fait pas un bruit
pas un bruissement
pas même un souffle
errant
sauf la pluie
et le mauvais temps



vendredi 8 février 2019

Ma forêt ancienne




Sur le tard, je n'aime que la quiétude.
Loin de mon esprit la vanité des choses.
Dénué de ressources, il me reste la joie
De hanter encore ma forêt ancienne.

Wang Wei

mardi 5 février 2019

C'est une Old Melodie




que j'entends à longueur de Nuit

My Old Melodie

Tout contre
sa voix conte
un monde 
ancien
un lieu incertain
et qui n'est pas le mien
ni celui d'où tu viens
Une Old Melodie
dans le lointain
conte
un monde
tout contre
la Nuit.










Il faut écouter Sainkho Namtchylak.
Une immense artiste.


Tuva Blues




mercredi 30 janvier 2019

Un tableau de l'ennui.

Mille affaires m'attendent, m'obligent, me noient. Dans ces moments là, j'éprouve alors le besoin plus que vital de fuir, de partir, de quitter, de m'évader de la prison sociale. Je suis dans la mouise. Alors je repousse, je mets de côté, j'oublie un peu beaucoup, je divague, je rêve à autres choses. Je perds mon temps à écrire quelques mots. Car l'écriture est l'activité la plus inutile qui soit. Être la marionnette de son mourir-écrire, son mourécrire, de son amourécrire. Ecrire est inutile car il n'y a rien à dire tant il y a à dire : toujours la même chose.



Dans le matin obscur, j'entrevois le bleu des cimes à la lueur d'une bougie. Je voudrais immortaliser ce moment sans bruit. Je voudrais entendre ce moment chaque matin. J'aimerais le peindre chaque jour. L'effacer chaque nuit. Le ciel n'a rien d'un bleu nuit. Il ne ressemble à rien mais il a comme un air de tableau.